Jay Z et les Nets, une belle leçon de business